Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Une toute nouvelle France en 2017

Dans un ton énergique et déterminé qui n’a rien à voir avec la parole soporifique de son prédécesseur Jean- Marc Ayrault, le nouveau Premier ministre de la France Manuel Valls, a présenté hier ses lignes de gouvernement devant le Parlement. C'était un discours dense, qui fait référence à son origine catalane pour rendre un vibrant hommage à la République, et dans lequel il a annoncé la réduction de moitié du nombre de régions à l'horizon 2017 et la suppression des conseils généraux, l'équivalent des conseils espagnols. La politique avec laquelle Valls veut « rétablir la confiance » des citoyens, a été approuvé par 306 voix pour et 239 contre. Nommé par le président François Hollande de relancer la deuxième partie de son mandat après la raclée reçue par les socialistes lors des élections municipales, Valls était combatif et inflexible dans le maintien de la direction économique du pays, en passant par l'application de la virage à droite initié par le chef de l'Etat. Le Premier ministre a bouclé le financement pour sauver 50 000 millions d'euros des dépenses publiques sur les trois prochaines années : 10 000 millions de la sécurité sociale, 10 000 collectivités locales et le reste par la suppression de l'aide.

En ce qui concerne la réduction des contributions des entreprises, qui compte comme une lutte contre le chômage historique de l'ordre de 11 %, Valls l’éliminera totalement pour les employés qui touchent le salaire minimum. Basé sur la semaine de travail de 35 heures en France, le salaire minimum est de 1 445 € brut par mois.

Le Premier ministre s’est toutefois permis d’envoyer un message à Berlin et la Banque centrale européenne, les avertissant que les efforts pour lutter contre le déficit des réformes structurelles « ne devraient pas être balayés par un niveau trop élevé de l'euro ». Pour améliorer le pouvoir d'achat des Français, Valls a également annoncé une réduction des cotisations de sécurité sociale des employés.

Nouvelle carte en 2015 / Si économiquement il y a peu de nouveautés, il avance une surprise territoriale, proposant une simplification radicale du soi-disant « strudel administrative ». En accord avec le Premier ministre italien Matteo Renzi, engagé à abolir les provinces, il a promis de « réduire de moitié le nombre de régions » à travers un processus de dialogue et par le biais de la fusion. «Le gouvernement présentera le nouveau plan en 2015 pour l'entrée en vigueur en 2017 », a-t-il dit.

Grâce à son histoire personnelle de fils d'immigrés, Valls a voulu exprimer son attachement aux valeurs et à la grandeur de la République. « La célèbre arrogance française est en fait l'immense générosité d'un pays qui veut être lui-même (...) et se dépasser. C'est pourquoi je voulais être français, il y a peu de pays dans le monde qui se permettent d'être gouvernés par une personne d’origine étrangère. C'est un immense honneur pour moi. Pour cela, je suis très fier d'être français, donc j'aime ce pays profondément », il a proclamé avec un léger tremblement dans sa voix à la fin du discours de 45 minutes. 

Casablanca : Une balade en 3D, ça vous dit!

Ceuta et Melilla: dernières colonies en Afrique