Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Tamazight interdite dans les camps de Tindouf

Un blog du Polisario a même publié un article des plus farfelus contre le journal Tamurt.info, suite à un article sur le Sahara occidental. L’auteur de l’article, qui s’autoproclame de la tribu de Beni Hilal, s’est attaqué aux militants kabyles de la cause amazighe. Selon lui Ferhat Mehenni, Matoub Lounès et Lounis Aït Menguelet sont des agents des services secrets français. Plusieurs personnes ignorent que l’organisation du Polisario, fabriquée de toute pièce par les services secrets algériens, mènent un combat sans relâche contre l’identité amazighe, bien que plus de 80% de la population de cette région du sud Marocain soit berbérophone jusqu’à nos jours. Les responsables du Polisario sont les pires ennemis de la culture amazighe au Maroc et également en Algérie. Notre article consacré au début de ce mois au financement de la milice Saharouie par l’armée Algérienne a provoqué plusieurs réactions des Amazighes Saharaouis.

Ils ont attesté qu’ils ont l’interdiction de s’exprimer en langue tamazight, leur langue maternelle. Même les réfugiés du camp de Tindouf, qui sont pris en otage par le pouvoir algérien, sont privés de leur langue. « J’ai passé mon service militaire à Tindouf durant les années 1990. J’étais étonné de la réaction des réfugiés Sahraouis qui m’ont affirmé qu’ils ont l’interdiction de s’exprimer en Tamazight par les mercenaires du Polisario, les militaires algériens. Les enfants des réfugiés sont arabisés par contrainte. », Nous a écrit l’un des lecteurs de Tamurt.info. Des militants marocains de la cause amazighe ont également dénoncé à maintes reprises les agissements des responsables du Polisario qui mènent une guerre sans merci contre la culture amazigh.

Un blog du Polisario a même publié un article des plus farfelus contre le journal Tamurt.info, suite à un article sur le Sahara occidental. L’auteur de l’article, qui s’autoproclame de la tribu de Beni Hilal, s’est attaqué aux militants kabyles de la cause amazighe. Selon lui Ferhat Mehenni, Matoub Lounès et Lounis Aït Menguelet sont des agents des services secrets Français. Il leur reproche d’avoir milité pour leur identité « afin de contrecarrer la politique d’arabisation de Boumediène ». « Si l’Algérie est Arabe, pourquoi l’arabiser alors », répondait de son vivant l’écrivain algérien Kateb Yacine aux arabisants. La même réponse est valable à ce monsieur de la tribu de Béni Hilal. Le rédacteur de l’article considère la création de l’académie Berbère en France par les militants amazighs, dont Messaoud Mohand Arab et Slimane Azem, était un acte de trahison contre la nation arabe !

Le soutien aveugle du régime totalitaire algérien en faveur de la milice du Polisario est clair comme l’eau de roche. Il est conditionné par l’arabisation de la population du sud Marocain ! 

Top 12 des villes les plus propres au monde

Liberté économique: le Maroc lésé par la corruption