Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Nos (possibles) voisins les Extraterrestre

De nombreux chercheurs insistent sur le fait que des planètes potentiellement "habitables" doivent avoir une composition rocheuse, de l'eau et une atmosphère, tout en étant à une certaine distance de leurs étoiles respectives afin de permettre des conditions favorables à la prolifération de la vie. Pourtant, un article polémique publié dans la revue "Science" par la physicienne théoricienne Sara Seager du Massachusetts Institute of Technology insiste sur l'existence d'une possibilité de vie extraterrestre beaucoup plus élevée de ce qu'on aurait pu croire.

Seager déclare dans une interview : "Notre principe de base est que, pour être habitable, une planète doit avoir de l'eau liquide. En outre, les planètes à atmosphère minces sont chauffées principalement par leurs étoiles, mais ce qui contrôle principalement la température de surface, c'est l'effet de serre, les types de gaz présents dans l'atmosphère, et la massivité atmosphérique de la planète en question".

Seager affirme également que même si la distance entre ces planètes et leurs étoiles respectives dépassent dix fois la distance entre la terre et le soleil, l'existence de l'eau et de la vie continue à être possible à condition qu'il y ait suffisamment d'hydrogène dans l'atmosphère pour compenser la distance, puisque ce gaz peut garder la surface d'une planète suffisamment chaude avec une quantité réduite de rayonnement émanant de son étoile.

Les planètes relativement arides et proches de leurs soleils pourraient également être habitables, car elles ont besoin de moins d'eau pour créer des températures appropriées à leur surface car l'humidité atmosphérique est le principal gaz à effet de serre, et aussi le plus efficace de tous.

La planète Venus contenait beaucoup d'eau autrefois, mais son excessive humidité déclencha un effet de serre d'emballement qui a finalement rendu la planète inhabitable. La planète aurait facilement pu évoluer en un monde parfaitement habitable, confirme Seager, en ajoutant "même les planètes déambulant librement et n'appartenant à aucun système solaire peuvent abriter de la vie, elles n'auraient besoin que de chaleur générée par des procédés radioactifs ou d'autres au niveau des noyaux, ainsi que des gaz atmosphériques pour maintenir la chaleur".

Plusieurs exo planètes découvertes cette dernière décennie se trouvent à l'intérieur de zones habitables classiques, reste à identifier les composants atmosphériques favorables à la prolifération de la vie, étant donné que l'existence de l'ozone et du méthane (en conjonction avec l'oxygène) sont des signes d'une fort probable existence de vie extraterrestre.

Seager conclut son étude en soulignant que malgré les obstacles, le domaine de la caractérisation des exo planètes est sur la bonne voie pour trouver des mondes habitables.

"Loin de signifier que la vie extraterrestre existe nécessairement ou que toute détection éventuelle future soit une certitude, nous devenons au moins de plus en plus de meilleurs observateurs", souligne Seager.

Ça y est, j’ai décidé de rentrer Définitivement au Maroc

Magnifique message de Brad Pitt