Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Liberté économique: le Maroc lésé par la corruption

Le Maroc est passé d'économie «modérément libre» à «globalement non libre», dans le classement de la fondation Heritage, célèbre think tank américain proche des milieux conservateurs. En 2014, le gouvernement des islamistes modérées a fait perdre le Maroc 1,3 point, et figure désormais au 103e rang mondial sur 165 pays. Dans le nouveau rapport de la Fondation américaine Héritage intitulé « «Indice de liberté économique 2014 », le Maroc se situe à la 103ème place sur 178 pays et recule de 13 places par rapport à l’année précédente. La raison, « une baisse des libertés commerciales, la corruption et la liberté monétaire », lit-on dans ce rapport publié vendredi. Avec un score de 58,3, le Maroc se retrouve 103ème sur 15 pays de la région Mena et son score global est tout juste en dessous de la moyenne mondiale. En 2013, le Maroc était à la 90ème place, et en 2012, il était 87ème   dans cet indice fondé sur 10 critères économiques. Le trio de tête est constitué respectivement de Hong Kong, Singapour et l’Australie.

Ce score place le royaume à la 10e place sur les 15 pays de la région MENA. Le Maroc est moins bien classé que le Liban (9e dans la région), l’Arabie Saoudite (8e) et la Jordanie (4e), mais fait mieux que la Tunisie (11e), l’Égypte (13e) ou encore l’Algérie (14e).

Dans ce rapport international Hong Kong sort comme champion du monde suivit pas la Singapore (2), Australia (3), Switzerland(4), New Zealand(5), Canada(6), Chile(7), Mauritius(8), Ireland(9), Denmark(10).

« Le Maroc a essayé d'intégrer son économie dans le marché mondial, mais les tentatives qui visent une plus grande liberté économique ont été inégales. La corruption est généralisée et les dépenses du gouvernement relativement élevées. Les déficits budgétaires se poursuivent, et la dette publique augmente pour atteindre près de 60% du PIB. Le système judiciaire reste inefficace et vulnérable à l’influence politique », estime le rapport.

L’économie marocaine était considérée comme ‘modérément libre’, elle est désormais classée ‘globalement non libre’, assène la fondation Heritage.

Avec la corruption qu’on a au Maroc ce n’est vraiment pas une surprise. Le gouvernement de Benkirane nous a promis une meilleure économie, liberté et surtout l’amélioration de la situation des pauvres au Maroc. On ne voit rien de tout ca. Les pauvres sont encore plus pauvre et notre pays ne fait que détériorer malheureusement. - Karim S G (Maroc).

Heritage Foundation a été fondée en 1973 et publie son indice annuel sur la liberté économique en partenariat avec le Wall Street Journal. La fondation établit son indice en fonction de 10 critères, parmi lesquels la liberté des échanges, l’imposition, la liberté d’entreprise, la stabilité monétaire, la liberté d’investissement, la lutte contre la corruption et la protection de la propriété privée.

Tamazight interdite dans les camps de Tindouf

Missions sur Mars: Le tajine marocain recommandé