Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Le bleu magique de Chefchaouen

Chefchaouen a été fermée aux Européens jusqu'à 1920, et maintenant que la ville a re-ouvert ses portes, le monde extérieur l’a influencée. Elle a heureusement conservé beaucoup de son charme discret et constitue l'une des villes les plus amicales du royaume.

Le trajet en taxi de Tanger à Chefchaouen a été réalisé en deux étapes puisque le 1er chauffeur ne possédait pas de licence lui permettant de finir tout le trajet. Nous nous sommes alors dirigés à mi-chemin vers une petite ville et pris un autre taxi pour le reste du voyage.  Heureusement, nous n’avons pas été arrêtés par des contrôles policiers et nous avons fait un bon temps.

Nous sommes arrivés à Chefchaouen aux alentours de 15h, et nous nous sommes installés à l’hôtel Asmaa.

L'hôtel est perché au-dessus de la ville sur une colline, avec une vue panoramique sur la vallée et le village en dessous. À environ 5000 pieds au-dessus niveau de la mer, la ville en forme du chiffre huit est entourée d’anciens murs et possède au moins sept minarets pour les fidèles. Nous avons eu de bons appels à la prière au cours de la semaine suivante, réalisés par « lafki » dont la voix s’entendait jusqu'à notre chambre cinq fois par jour. Au-dessus de la ville se trouvent les sommets jumeaux de Chaouen - les cornes de chèvre - Chefchaouen signifie «regarder vers les cornes" - qui furent un point de repère pour les Berbères depuis des milliers d'années.

Alors, naturellement, une kasbah et ville se sont développées pour former un point commercial important et un gouvernement pour la chaîne du Rif.

Les murs et les portes de Chaouen sont splendides, et le grand « Ras Alma » jaillit de la montagne à l'intérieur des murs de pierre de la ville. Non seulement l'eau de robinet de la ville est pure et délicieuse, l'air de la montagne est aussi tellement propre et cristallin que vous pouvez toujours voir la ville du haut de la colline surplombante.

Entrée de la médina

Après avoir analysé la ville dans un guide et une carte, nous nous sommes sentis prêts pour entamer l’exploration. Le réceptionniste nous a conseillé de descendre à travers le cimetière au-dessous de l'hôtel et à travers une porte dans le mur pour pénétrer directement dans la médina de la ville. Dans le cas contraire, un taxi par la route (environ deux kilomètres) ou une marche s’imposerait.

Nous partîmes pour le raccourci, et un guide s’est immédiatement collé à nous à peine nous avons quitté le hall de l'hôtel. Nous étions maintenant coincés avec Said pour l'après-midi. Au moins nous avions quelqu'un pour lui expliquer les points les plus intéressants et obscurs de l'histoire de la ville pour nous. Nous aurons également quelqu’un pour nous montrer quelques endroits intéressants tels que le moulin à farine axé dans l’eau, les parcs et la médina. Après cette mini tournée, Saïd nous a montré un restaurant pour un tout à fait correct, mais cher repas marocain. Nous lui avons envoyé faire des courses pendant que nous mangions, et heureusement, il est revenu avec tout ce qu’on lui a demandé.

Rue Chefchaouen

Se promener dans la vieille ville de Chefchaouen était une expérience proche à celle de remonter quelques centaines d'années en arrière dans le temps...

Il y avait toujours une profusion d'hommes berbères habillés en Djellabah, et des femmes dans leurs costumes traditionnels très colorés. Les chapeaux de paille sont légion, décorés des boules de fil de couleur vives comme des mini-pompons, leurs robes étant rayées et tout aussi brillantes. Les temps changent juste en face de nos yeux, mais ... la plupart (sinon la totalité) de la jeune génération sont maintenant vêtus en occidentaux ; T-shirts, jeans et chaussures de sport hautes en couleurs. Chefchaouen est une ville relativement prospère, et les gens aiment montrer leurs vêtements occidentaux, et à ce qu’il paraît, chaque maison de Chaouen dispose d'une antenne parabolique!

Le lendemain matin nous nous sommes réveillés avec les fenêtres bien ouvertes, l'air frais jaillissant à travers la pièce. Rafraîchis par un repos mérité pendant notre sommeil profond, nous sommes descendus en bas pour le petit déjeuner, qui était mémorable, avec une spectaculaire vue depuis la véranda. Il semble que nous étions les seuls clients de l'hôtel, car il était toujours hors saison. Comment pouvions-nous avoir autant de chance? Nous avons décidé de passer une journée à l'hôtel, de fumer sur la véranda et d'écrire nos journaux. Nous avons eu des snacks; des noix, des dates, du pain et du jus, et nous nous sommes décidés à nous mettre bien à l’aise en nous la « coulant douce ».

Maisons Bleu ciel ajoutant de la couleur à la médina de Chaouen

Autour de 14h30, nous avons décidé de partir à la découverte de la ville. Dès que nous sommes passés par la porte d’entrée, Saïd, notre guide de la veille tout était déjà avec nous. Il y avait une cabine d’attente, et il y est entré directement avec nous en nous harcelant pour plus d'argent pour les efforts de la journée précédente. Une scène typiquement marocaine, avec pour sujet des disputes et des changements d’ambiance, même si le processus de négociation a pris fin depuis longtemps! Après environ 45 minutes passées en lui criant dessus, nous nous étions enfin débarrassés de lui pour être libres de nous balader pour notre propre compte.

Une fois seuls, nous avons vraiment commencé à nous amuser

Circulant tranquillement dans la médina, nous nous sommes promenés devant les nombreuses boutiques colorées. Lorsque nous sommes arrivés à la place de la Kasbah, nous nous sommes retrouvés au milieu d'un grand événement. Il semble que le village était présent sur la place pour célébrer l'anniversaire du roi Hassan II. De grandes tentes ont été installées à l'ombre pour les dignitaires et une fête spéciale a été aménagée en l’une d’entre elles. Des bannières et des drapeaux avec l’étoile verte à cinq branches sur un fond rouge battaient dans la brise du matin. De grandes photos du roi et de sa famille ont été accrochées sur la place. Un groupe jouait de la musique live, suivi par des discours. Tout le monde était habillé pour l'occasion, le tout se déroulant dans un climat très gai.

Astuces à Chefchaouen

Planifiez de passer au moins trois jours pour découvrir la ville et absorber l'ambiance décontractée qu’elle dégage.

  • Activités: La médina de Chefchaouen est petite et élégante. Vous ne serez pas perdu, et vous serez agréablement surpris par l'architecture bleue andalouse, par ses arcades, ses petites places et fontaines. Le peuple berbère qui compose la majorité de la population dans la région du Rif est très accueillant. Faites-vous de nouveaux amis! Si votre scène est constituée de boissons, de musique et de bonne compagnie, l’Hôtel Asmaa est l'endroit idéal pour vous.
  • Curiosités: La Kasbah contient le petit Musée de Chefchaouen. Les jardins et les murs méritent une visite. Les montagnes environnantes sont bonnes pour explorer puisque les vues sont spectaculaires. Vous pouvez avoir recours à un guide pour vous accompagner aux alentours de la campagne. Toutefois, un guide n'est pas nécessaire pour la ville elle-même. La médina est suffisamment petite pour vous y balader indépendamment.
  • Shopping: Il existe quelques bonnes affaires à avoir à Chefchaouen, en particulier les couvertures Rifaines locales. Ils font aussi des poteries, des articles en cuir, en métal, et des boiseries. Il y a moins de pression ici que dans les grandes villes, même si quelques guides de la ville feront en sorte que vous payiez trop! Evitez-les!
  • Gastronomie: Chaouen n'est pas la Mecque culinaire. Vous aurez de la chance si vous trouvez autre chose que la gastronomie standard marocaine. La seule bonne chose, c’est que lorsque vous quittez, vous aurez quelque chose de mieux à espérer. Le « Ras Alma » est propre et ils y font de très bonnes salades.
  • Hébergement: L’Hôtel Asmaa sur la colline est beau, avec une vue magnifique, mais un peu hors de la ville. Pour les voyageurs au budget bas, nous recommandons la pension Ahrazem. C'est une ancienne villa avec une belle cour centrale, récemment rénovée. Les voyageurs y traînent et se mêlent à la population locale. Les propriétaires sont très sympas et très cool.

Se déplacer: La ville est assez petite pour y circuler à pied. Mais les taxis sont raisonnables.

Le choix de l’homme idéal… Dilemme dilemme

Le voile n'est pas une obligation islamique?