Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Dix plages quasiment inconnues des Caraïbes

Chaque année, des milliers d'européens traversent l'Atlantique à la recherche d’un soleil ininterrompu parfait, spécialement dans les mois à venir, puisque l’été, meilleure époque de l’année pour découvrir ces plages, est au tournant.


1) BOUCHES DEL TORO, PANAMA

Avec neuf îles principales et plus de 200 îlots, Bocas del Toro est, aujourd'hui, l'attraction principale des Caraïbes Panamiens. Toutefois, l'archipel présente une nature à la pureté primitive et inviolée, à l'abri du changement et du passage des siècles. Ses fines plages de sable blanc, ses eaux émeraude et ses récifs coralliens, quintessence de l’exotisme tropical constituent un lieu indescriptible de repos pour les voyageurs.
Bocas del Toro est le foyer du 1er parc marin national du Panama, celui de l’île de Bastimentos, couvrant un peu plus de 13.000 hectares de terre et de mer. Elle refuge une flore et faune unique dans les Amériques.


2) SAN BLAS, PANAMA

La province de San Blas s'étend sur une étroite bande côtière de 160 Kilomètres de long, bordée de ports où accostent les bateaux de croisière qui sillonnent les eaux des Caraïbes. L'archipel du même nom se compose de 365 îles et îlots, pour la plupart inhabités, et 49 d'entre eux habités par les Indiens Kuna. Actuellement, les visites à n’importe laquelle de leurs communautés sont payées, en plus d'avoir à demander l'autorisation du chef. Une fois ces exigences satisfaites, on peut être sûr d'accéder à une culture tout à fait unique et à ses îles et îlots.


3) LOS ROQUES, VENEZUELA

A Seulement quarante minutes de vol de Caracas, Los Roques affirment leur personnalité de façon convaincante: plages vierges d'une blancheur immaculée, cayes et mangroves solitaires, récifs de corail lumineux, spectacle électrisant des pélicans se lançant à la mer par centaines...
Jusqu’aux années 70 du siècle passé, l'archipel était un paradis pratiquement ignoré. Seulement 40 de ces îles sont assez grandes pour avoir des noms. Déclaré parc national marin en 1972, le plus grand de son genre en Amérique latine, Los Roques sont aujourd'hui une destination pour ceux qui cherchent la pureté du sable et de l'eau.


4) MORROCOY, VENEZUELA

Dans le centre-ouest du Venezuela, mieux connu comme le Golfe triste, se trouve la baie de tortue, l'un des ensembles les plus colorés et les plus beaux du littoral de 2.800 Km de plages du pays. Les villes voisines de Tucacas, Morrocoy et Chichiriviche servent de ports d’embarquement pour accéder à cet exceptionnel univers aquatique et terrestre. Le transport est majoritairement effectué par les pêcheurs locaux dans leurs embarcations, appelés «peñeros», obtenant un avantage supplémentaire en offrant ce service aux visiteurs.
Le retour n’étant programmé que pour le lendemain vous donne l’occasion de profiter d'une nuit de sommeil unique sur le sable.


5) SANTA MARTA, COLOMBIE

La baie de Santa Marta est considérée comme l'une des plus belles des Caraïbes. Baptisée «Perle de l'Amérique» par le Père Antonio Julian au XVIIIe siècle, elle est le centre névralgique d'un chapelet de plages, les meilleur de toute la Colombie, éparpillées à droite et à gauche dans 50 kilomètres de littoral au sable blanc et aux eaux calmes pour la plupart. Quant au Parc national de Tayrona, il obtient le prix : Ses bancs de sable, encadrés par une nature sauvage, sont reconnus parmi les meilleurs au monde. Situé à 34 Kilomètres à l'est de Santa Marta –une demi-heure de route-, vous pouvez y accéder par la mer dans de petits bateaux depuis la baie de Taganga.


6) SAN ANDRES et PROVIDENCE, COLOMBIE

A 600 kilomètres du continent colombien, dans l'étroit golfe d'Urabá, se trouvent les îles de San Andres et Providence. L'archipel conserve un passé avec des histoires de pirates et de flibustiers et constitue aujourd'hui un paradis pour les loisirs et la vie insouciante. Les îles ont plus de 40 plages de sable blanc presque intact. L'offre est d'autant plus tentante si vous incluez les cayes; certaines comme Johnny Key et Haines, à cinq minutes en bateau, et d'autres, tels Albuquerque et Courtown, à deux heures.
Providence est presque inexplorée et couverte de végétations tropicales, perceptibles pendant une balade le long des plages, bercé par la douce brise des Caraïbes.


7) CAHUITA, COSTA RICA

Sur sa maigre surface de 1.000 hectares, le Parc National Cahuita abrite l'un des plus beaux paysages naturels du Costa Rica.
Situé dans la province de Limon à 42 Kilomètres au sud de la ville qui porte le même nom, le parc terrestre et marin est l'un de ces paradis qui ne peut être accessible qu’à travers une route parsemée de nids de poule et de plusieurs ponts sans signalisation. Il a été créé en 1970 afin de préserver le seul récif corallien du pays. Depuis lors, Cahuita a commencé à recevoir un tourisme jeune et n’a pas tardé à devenir une destination fréquentée formant partie de la route hippie centraméricaine. C’est un tourisme assez respectueux avec l’entourage.


8) ISLAS DE LA BAHÍA, HONDURAS

Dans les trois îles principales Guanaja Roatan et Utila se joignent les 65 îles et îlots qui complètent l'archipel.
Ici, vous pouvez connaître une différente Honduras aux rythmes langoureux et aux fantaisies coralliennes, aux légendes de boucaniers, au folklore électrisant, aux danses des Garifuna de Punta Gorda, sur la côte septentrionale de Roatan, la 1ère localité habitée par les descendants des esclaves africains arrivés aux Antilles dans deux bateaux ayant naufragé près de l'île de San Vicente.
Alors que Roatan a cédé à d'importants investissements touristiques, Guanaja et Utila nous proposent une recette identique du paradis des Caraïbes.


9) SAMANA, REPUBLIQUE DOMINICAINE

L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) signale la République dominicaine comme le plus grand potentiel touristique du pays dans la région des Caraïbes. Les grands complexes hôteliers de Punta Cana et Bavaro attirent un nombre croissant de visiteurs dont certains riches et célèbres tels Clinton, Bill Gates, Donatella Versace ou encore Donald Trump, qui a également investi dans le mégacomplexe Cap Cana, considérée comme «la dernière grande destination dans le monde". À 245 kilomètres au nord de Santo Domingo, la péninsule de Samana reste sûre pour l'instant de l’invasion du tourisme massif. Ses plages isolées permettent un abandon absolu au milieu d'une végétation dense. De Décembre à Avril, ses baies accueillent trois mille baleines à bosse qui peuvent être vues à quelques mètres lors de leur reproduction dans ces eaux chaudes.


10) LES CAYES DU NORD, CUBA

Bien qu’on l'imagine toujours comme un seul morceau de terre, Cuba est un archipel de 3.715 îles, îlots et bancs de corail.
Dans ce kaléidoscope terrestre constituant la 2ème plus grande barrière de corail de la planète, en second lieu seulement à celle de l'Australie, les Caraïbes se manifestent comme le mythe du tourisme mondial qu’elles sont.

Prostitution à Tanger : Tout le monde le sais, personne ne l’arrête

Les dépenses militaires de l’Afrique devraient exploser les prochaines années