Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Ceuta et Melilla: dernières colonies en Afrique

Contrairement aux croyances de la plupart des gens que l'âge du colonialisme a pris fin en 1994 avec la fin de l'apartheid en Afrique du Sud, l'Espagne colonise à ce jour une partie du Maroc. Les villes de Ceuta et Melilla, avec une chaîne de petites îles au large de la côte, constituent les terres de la colonie espagnole au Maroc, sans oublier les îles Canaries. Ces deux villes et les îles sont les plus anciens survivants des colonies espagnoles dans le monde. Le gouvernement marocain affirme que ces terres appartiennent au Maroc et les considèrent sous occupation étrangère. Le gouvernement espagnol affirme que ces terres appartiennent légitimement à l'Espagne, insistant que cette dernière en est la dirigeante historiques. La ville de Melilla a été conquise par l'Espagne en 1497 et Ceuta a été héritée par l'Espagne en 1580, avec l'union des monarchies espagnole et portugaise.

En 1912, la France et l'Espagne ont établi un protectorat sur le Maroc. En vertu de cet accord, l'Espagne a hérité d'une zone de terres qui s'étend de l'océan Atlantique à la frontière algéro-marocaine, ainsi que le Sahara occidental. En outre, l'Espagne a gardé son contrôle sur Ceuta et Melilla.

En 1956, le Maroc a obtenu son indépendance de la France. L’Espagne céda la plupart du territoire acquis sous le protectorat franco espagnol. Toutefois, le gouvernement espagnol ne libéra pas les villes de Ceuta et Melilla, insistant à la place que ces villes ne sont pas des colonies puisqu’elles ont été habitées par les espagnols avant l'existence du Maroc en tant que pays.

Aujourd'hui, les villes de Ceuta et Melilla abritent environ 75.000 personnes chacune. Ces villes attirent des milliers de personnes chaque jour. Ouvriers et des commerçants marocains font des allers-retours incessants depuis chaque ville sur une base quotidienne. Les immigrés africains viennent chercher un moyen facile de se rendre en Europe depuis Ceuta et Melilla puisqu’elles font officiellement partie de l'Espagne.

En réponse au problème de l'immigration, l'Espagne a construit trois clôtures électrifiées parallèles, rappellent le mur de Berlin (mur de la honte), pour réduire l'immigration illégale. Les 19 pieds de hauteur des clôtures sont équipés de caméras infrarouges, de grenades lacrymogènes, de détecteurs de mouvement et de bruit et de tours de contrôle. Le gouvernement marocain s'est fermement opposé à la construction de ces clôtures.

En outre, les ressortissants marocains ont déclaré qu'ils ont été victimes de racisme à Melilla. En Août de l’année dernière, des Marocains manifestant contre le racisme et les abus policiers à Melilla ont effectué un blocage au passage des frontières, empêchant les camions de faire des livraisons de produits alimentaires.

Comme l'histoire l'a montré, le refus de l'Espagne à renoncer au contrôle sur l'ensemble de ses territoires au Maroc va sans doute conduire à des futurs conflits, alors que l’influence espagnole continue de diminuer dans le monde entier.

L’eau sur la lune serait identique à celle sur notre planète

Gibraltar, Ceuta, Melilla, Catalogne et Pays Basque